Augmentation mammaire et phalloplastie


11 JUIN 2019

——Jean Casanova

La Cour principale de la Clinique de l’Élysée 

——–Nous sommes aujourd’hui à Paris, Rue du faubourg Saint-Honoré, à la Clinique médico-chirurgicale de l’Élysée, établissement spécialisé depuis deux ans dans les soins de médecine et de chirurgie esthétique constitutionnelle.

L’établissement hospitalier est déjà connu de beaucoup d’entre vous. Souvenez-vous ! Y avait été réalisée avec succès, au printemps 2017 une remarquable cure de jouvence par injection de botox sur le visage fripé de notre vieille Constitution. Cure de jouvence à l’époque couronnée de succès, mais dont beaucoup avaient souligné l’obligatoire caractère éphémère.

Des soins beaucoup plus lourds et plus complexes, et aux résultats plus pérennes y sont également réalisés, ceux d’une chirurgie qui connaît aujourd’hui un succès grandissant, la chirurgie de réassignation du genre, dénommée par les spécialistes GRS (gender reassignement surgery).

La GRS, vous ne confondrez pas avec la gymnastique rythmique et sportive, nous vous l’apprenons aujourd’hui, est une chirurgie destinée à la prise en charge des personnes trans affectées par une dysphorie de genre.

Qu’entend-t-on par dysphorie de genre ? Le terme, longtemps classé comme affection mentale, remplace avantageusement aujourd’hui celui de transsexualisme et désigne chez un sujet l’identification forte et permanente à l’autre genre que celui du sexe attribué à la naissance.

Vous le comprendrez aisément, les interventions chirurgicales assignées à cette chirurgie de réassignation sont extrêmement variées.

Pour les plus simples, l’augmentation mammaire ou le rabotage de la pomme d’Adam, dans la chirurgie homme vers femme (male to female) ; ainsi que la mammectomie avec masculinisation pileuse du torse dans la chirurgie femme vers homme (female to male).

Peuvent également être proposées des interventions plus lourdes et de réalisation délicate et complexe comme la vaginoplastie et la phalloplastie, cette dernière nécessitant même plusieurs séquences opératoires.

—–Le Dr Emmanuel Aphrodite, spécialiste de ce type d’intervention, nous en a expliqué les différents temps.

Ablation première de l’utérus et fermeture définitive du vagin ; puis, dans un second temps, confection d’un phallus, gland compris, au moyen d’un lambeau cutané nettoyé de ses poils et prélevé sur l’avant-bras, la confection du scrotum étant réalisée avec la peau des grandes lèvres ; création enfin de l’urètre, offrant la possibilité d’uriner debout ; enfin, en dernier lieu, insertion des implants testiculaires.

Le tout permettant, en cas de succès, et c’est le plus fréquent, permettant au sujet – nous ne dirons pas au patient, même s’il a dû attendre longtemps – permettant d’avoir des érections et des rapports sexuels avec pénétration, le Dr Emmanuel Aphrodite prenant soin de préciser que, naturellement, la pénétration était le fait du sujet lui-même.

——À ce moment de votre lecture, vous vous interrogez probablement, chers amis, quant au bien-fondé de notre intérêt concernant la GRS, la chirurgie de réassignation.

Vos doutes, votre inquiétude, voire votre appréhension seront levés, quand vous connaîtrez le succès de l’intervention – il ne s’agit plus de phalloplastie, mais de dextroplastie – intervention minutieusement préparée depuis plus d’un an à la Clinique médico-chirurgicale de l’Élysée.

Cette intervention particulière est proposée dans une dysphorie de genre encore peu connue, le transsexualisme ou transidentité Ni de Droite – Ni de Gauche, et simultanément, de Droite et de Gauche.

——–Comme la phalloplastie, nous a expliqué le Dr Emmanuel Aphrodite, la dextroplastie nécessite plusieurs temps opératoires séparés.

Le premier, gage du succès final, consiste en l’ablation du Code du Travail et de l’ISF, ablations immédiatement suivies d’une réforme ferroviaire. Ce n’est que dans un second temps que l’on renforce l’arsenal judiciaire répressif et durcit les conditions de l’accès à une retraite à taux plein. La privatisation d’aéroports et de jeux de loterie améliore grandement les chances de succès de l’intervention, a souligné le Dr Aphrodite.

Dans un communiqué officiel, la Clinique de l’Élysée vient d’annoncer le bon état de santé post-opératoire d’un jeune opéré porteur d’une dysphorie de genre de Droite et de Gauche – avec organes génitaux apparemment de Gauche et chromosomes rothschildiens – pour lequel les différentes séquences de cette délicate intervention de dextroplastie entamée il y a deux ans ont pu être menées à leur terme, ceci sans complications majeures.

Nous avons pu nous procurer le texte du communiqué officiel saluant le succès de cette intervention.

Le Dr Emmanuel Aphrodite s’est déclaré plein d’optimisme quant aux possibilités de pénétration et de rapports sexuels complets, précisant qu’il faudrait cependant compter environ un an pour obtenir un dexterus présentable et fonctionnel. Un délai tout à fait adapté, nous a-t-il précisé, à l’échéance municipale, et qui devrait permettre à cette occasion d’éviter tout mégenrage. N’allez surtout pas entendre là « mais, j’enrage ».

Le terme de mégenrage désigne l’erreur d’attribution à une personne trans, de l’autre genre que celui par lequel elle se définit, erreur commise par exemple en se trompant de bulletin électoral.

 

Publicités

Une réflexion sur “Augmentation mammaire et phalloplastie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.