Voulons-nous vraiment des bibliothèques sous surveillance en France ?


- S.I.Lex -

Je republie sur ce blog un texte posté ce matin sur le forum Agorabib de l’ABF. Il est signé par Thomas Fourmeux, Silvère Mercier, Pierre Naegelen, Chloé Lailic et moi-même, en tant que membres de l’ABF. Il a pour but de réagir à la parution d’une tribune dans la revue Bibliothèque(s) de l’ABF à propos de laquelle nous demandons à l’association des clarifications (téléchargez le texte).

***

L’Association des Bibliothécaires de France (ABF) a publié dans la dernière livraison de sa revue Bibliothèque(s) deux textes consacrés à la liberté de s’informer et à la protection de la vie privée des usagers en bibliothèque.

Ces deux contributions, l’une signée par Chloé Lailic, l’autre par Anna Marcuzzi alimentent dans ce numéro la rubrique « Le Débat », mettant en regard deux textes défendant des points de vue opposés sur des sujets suscitant des discussions au sein de la profession des bibliothécaires.

Le…

Voir l’article original 1 900 mots de plus


2 réflexions sur “Voulons-nous vraiment des bibliothèques sous surveillance en France ?

  1. Messieurs les censeurs je vous salue… euh mais qui sont les censeurs au juste dans cette histoire ? ceux qui émettent leur opinion ou ceux qui jettent en pâture ces derniers parce qu’ils ne partagent pas le même point de vue ? La liberté d’expression à sens unique comme la pensée finalement…..

    Aimé par 1 personne

    1. Bonne question qui a le mérite de mettre un peu plus de confusion dans le texte.

      En effet, est-il désirable que certains services soient au courant de nos lectures. Et que fait-on des étudiants qui empruntent des livres dans le cadre de leurs recherches pour un bachelor, un master ou un doctorat. Et pour celui ou celle qui n’a le désir de s’informer tout en ne se radicalisant pas, mais pour comprendre un certain phénomène de société.

      Pour exemple, je citerai la période où j’ai fait de longues recherches sur tous les mouvements fascistes en Europe. Et de me voir tout-à-coup bombardée de propositions pour les sites qui « pourraient » m’intéresser, voire recevoir des courriels pour une adhésion à certains mouvements identitaires. C’est simple, j’ai dû faire un breack.

      (Pour lire les articles qui ont été écrits à l’époque : https://lesazassubversifslagenese.wordpress.com/azathemes/extreme-droite/ )
      Gene

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.