[Suisse] Déportations des exilé-e-s et violences d’Etat: retour de ce début d’année 2018


Relais collectif R

Non, le léger silence de ce début d’année n’est pas le signe d’une accalmie, bien au contraire…
Vous avez été nombreux-ses à réagir à la situation de E.N dénoncée récemment et nous vous en remercions. 
Malheureusement, notre quotidien militant et solidaire et avant tout, celui des personnes concernées a été marqué par les violences extrêmes infligées de manière croissante par les autorités dans un contexte ou la situation de E.N n’est tristement absolument pas singulière! La répression s’est gravement accentuée et la machine tourne désormais à plein à tous les échelons puisque les autorités cantonales vaudoises (notamment) exécutent de manière guerrière et de plus en plus inflexible les déportations de femmes, d’hommes, d’enfants et de familles entières, décidées par le Secrétariat d’Etat au Migrations. La banalité du mal?
Cette véritable chasse aux personnes « déboutées » de l’asile (savoir ce que signifie l’asile aujourd’hui est une autre question que nous n’aborderons pas ici) se systématise dans un contexte où parallèlement, le nombre d’arrivée de nouvelles personnes exilées est par ailleurs particulièrement faible. 
Des assignations à résidence de longue durée dans les foyers où les personnes attendent la police dans l’angoisse, des déportations presque systématiques vers l’Italie, la Roumaine, la France (Accords Dublin) et des déportations accrues vers les pays d’origine, des arrestations en nombre, des violences policières et des humiliations, des familles et des personnes atteintes dans leur santé tout autant visées, des mises en détention, des expulsions forcées dans des avions remplis d’une armée de policiers où les personnes sont entravées intégralement (devant leurs enfants), des négociations fructueuses et sans scrupule avec des autorités comme celles du Soudan (un vol spécial se préparant vers ce pays au mépris du droit international et des alarmes d’Amnesty ailleurs en Europe!), un vol spécial parti pour le Sri Lanka et également des incertitudes pour les déporté-e-s… 
Comme des choses normales, dans un contexte où l’Europe entière refoule sans scrupule aux frontières et vers la détresse et la mort des milliers de personnes exilé-e-s, à coup de sales financement et de gros moyens militaires…? 
Détresse détresse, détresse. Violence et aveuglément.
Temporairement assommé-e-s, nous avons décidé pour le coup de compiler en vrac nos observations des derniers temps avec quelques exemples et le déroulage de nos inquiétants constats (document ci-joint).
Et l’envie de témoigner plus régulièrement malgré notre perplexité face à cette violence d’Etat, et face à la violence que des hommes et des femmes d’Etat cautionnent entre autres silencieux complices.
Merci pour votre intérêt et vos soutiens!
Salutations solidaires,
Le Collectif R
Publicités

Une réflexion sur “[Suisse] Déportations des exilé-e-s et violences d’Etat: retour de ce début d’année 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.