Enquête de paternité


21 JANVIER 2018

–——Jean Casanova

–——Que ceux qui connaissent leur origine ne jettent pas la pierre à ceux qui sont en quête de la leur.

–-Connaître son géniteur, en particulier lorsque l’on est né par PMA, la procréation médicalement assistée, est un sentiment tout-à-fait respectable. Même si la démarche peut se conclure par un désabusé « Mon père était un vrai branleur ! »

–——Nous ne vous parlerons pas là de la recherche de paternité de la petite Zohra, dont la maman Rachida n’avait pas hésité pour cela à faire ordonner judiciairement la mise en œuvre mise de tests ADN sur la personne d’un riche chevalier-servant rencontré un soir de festivités post-électorales. La quête avait là d’autres motivations, elles sont respectables. Et de plus, il ne s’agissait pas d’une PMA.

Le Monde Société

Comment Arthur Kermalvezen, né d’un don de gamètes anonyme, a retrouvé son géniteur

–——Ni de la belle et véridique aventure que nous relate Le Monde des derniers jours. Celle d’Arthur Kermalvezen né d’une PMA et luttant depuis plusieurs années contre le principe de l’anonymat à vie des donneurs – nous ne disons pas par là qu’ils donnent des avis – et à qui des tests génétiques ont permis de retrouver demi-frères et demi-sœurs, et par là-même son propre géniteur, un donneur de sang régulier, sensibilisé à l’idée d’aider un couple infertile.

–-Merveille de la chaîne du froid, le don de sperme avait eu lieu dans les années 1970 et ses paillettes étaient restées congelées près de 10 ans.

–——Non ! Nous faisons allusion aux travaux d’une trentaine de chercheurs en politico-génétique du Centre de Génétique et de Sciences Politiques (CGSP) de l’Université de Paris I, travaillant en ce moment à tenter de définir les origines du macronisme, travaux dont les récentes conclusions – elles ne sont pas encore définitives – viennent d’être rendues publiques à l’occasion de l’ouverture à Paris des États Généraux de la Bioéthique.

–-Il apparaîtrait que l’affectueux père chez qui l’avait placé en nourrice, encore enfant, un couple de banquiers prévoyants, eux-mêmes simples parents adoptifs, l’affectueux père n’était en réalité que putatif. L’émancipation du brillant adolescent allait de pair – est-ce le cas de le dire – avec la révélation que, né d’une PPA, procréation politiquement assistée, la paternité demeurait, sinon inconnue, du moins toujours anonyme.

–——Que sont en mesure de nous dire, même si leurs conclusions ne sont pas définitives, les chercheurs du Centre de Génétique et de Sciences Politiques ?

–-Les considérables progrès réalisés ces dernières années en matière de séquençage du génome humain permettent aujourd’hui d’identifier avec une très grande précision la séquence des gènes à l’intérieur d’un ADN humain, et d’en remarquer la correspondance, voire la similarité, avec d’autres ADN. Rendant ainsi possible des repérages de parentalité – frères, sœurs, cousins – et, avec une très grande probabilité, la présomption d’une paternité.

–-En ce qui concerne Emmanuel, ont déjà pu être repérées quelques similitudes, certes très approximatives, portant sur le gène programmant l’accueil / rejet des populations migrantes, similitudes avec l’ADN d’un lointain cousin d’Amérique prénommé Donald. L’expression « pays de merde » n’ayant pas été retrouvée à l’identique dans les deux génomes, la parentalité n’a pu être affirmée avec certitude et les recherches de similarité génétique ont été poursuivies sur d’autres séquences génomiques.

–-La lumineuse communication du Dr Thomas Piketty, chercheur réputé en matière de capital génétique, va certainement permettre de confirmer l’apparentement entre les génomes d’Emmanuel et de Donald.

–-Intitulée « Emmanuel et Donald creusent les écarts de revenus et relancent le dumping fiscal », cette communication démontre selon lui la proche parenté génétique des deux jeunes gens, cousins lointains certes, mais cousins certainement. Nous vous en résumerons la teneur en quelques lignes.

–-Insistant au préalable sur la nécessaire non-confusion entre phénotype et génotype, le premier définissant l’ensemble des caractères apparents d’un être vivant, le second l’ensemble de ses gènes – on peut encore dire son génome – le Dr Piketty a invité ses auditeurs à ne pas se laisser abuser par ces évidentes dissemblances morphologiques et comportementales entre les deux cousins génétiques. Elles sautent aux yeux et ne doivent pas nous abuser. Il n’empêche, l’étude fine des deux génomes révèle de grandes similitudes, a-t-il développé.

–-Au moment où Donald, aux States, réduit de 40 % l’imposition des profits du capital, facilite le rapatriement des fonds stockés dans les paradis fiscaux et abaisse la fiscalité des gros revenus, Emmanuel, en France, procède à une réduction sans précédent, plus de 75 %, de l’ISF et au plafonnement par une flat tax de l’ensemble des prélèvements sur le capital au taux fixe de 30 %.

–-Ces deux situations de part et d’autre de l’Atlantique aboutissent au même résultat : un soutien échevelé aux grandes fortunes et la relance de la course à l’échalote au dumping fiscal. Après 30 %, on parlera de l’impôt à 20 %, puis à 10 %, pour tendre vers zéro.

–-Ira-t-on jusqu’à un impôt négatif au prétexte de retenir chez soi les grands groupes et les grandes fortunes ? Il est trop tôt pour le dire.

–——Le Dr Thomas Piketty a conclu sur la base de ces expertises génétiques à la parentalité certaine et avérée de Donald et d’Emmanuel. Les travaux de ses collègues chercheurs en politico-génétique se poursuivent maintenant pour identifier l’ancêtre commun à ces deux cousins de part et d’autre de l’Atlantique.

Publicités

Une réflexion sur “Enquête de paternité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s