Faut-il lui dire qu’il ou qu’elle ne devrait pas ?


( Salon de thé des Tuileries – 1, Rue des Pyramides – Paris 1° —–  12 Novembre 2017)

——–Jean Casanova

——–Votre meilleure amie est drôle, intelligente, cultivée. Seule ombre au tableau, elle est de taille, l’ombre, mais lui aussi : son conjoint. Elle vous le présente aujourd’hui au salon de thé, autour de quelques pâtisseries, entre copines.

Non, cela ne colle pas ! Même avec la plus grande indulgence. Elle est en train de se perdre, pensez-vous. Que faire ? Que lui dire ? La chose est délicate.

Prudence et délicatesse ou honnêteté et franchise ? Nous  prendrons soin avant de vous conseiller la bonne décision de demander son avis à Sophie Bonnefamille, thérapeute familiale et conjugale.

——–Sophie, la situation est finalement assez courante et pourtant, le sujet reste très délicat, presque tabou. Pourquoi ?

Trouver la personne qu’il nous faut et qui nous rendra heureux, heureuse est une question extrêmement sensible. Donc, prudence d’abord. Le sujet est irrationnel car appartenant au domaine de l’émotionnel. Oui, « l’amour est aveugle », l’amour est imprudent. Remettre en question le choix d’un partenaire revient à remettre en cause la capacité de jugement de l’intéressé. Là est le fond de toute la problématique.

Nous parlons là du domaine de l’amour, mais la même préoccupation, la même difficulté peut survenir quant au choix des amitiés. Certaines d’entre elles nuisent énormément, s’il faut en croire l’entourage, à ceux ou celles qui les manifestent. Certains amis, certaines relations peuvent donner d’une personne une image terriblement faussée et compromettre définitivement son crédit affectif et politico-électoral.

——–Justement Sophie, comment faire la différence entre l’intime conviction qu’il ou elle va à la catastrophe dans cette compromettante relation, faire la différence avec un mauvais a priori, fondé sur des racontars invérifiés, comme ceux des Paradise Papers ? Nous disons invérifiés, et quand bien même le seraient-ils, et les faits eux-mêmes avérés, il se trouve qu’il n’y a pourtant là rien d’illégal. Faudrait-il en arriver au détestable soupçon envers la loi, plus encore envers ceux qui la font ? Nous ne le voudrions pas.

Voyons-les tout d’abord ces faits invérifiés.

(Un luxueux yacht, Symphony, de 100 m de long, naviguant hors ISF dans les eaux maltaises ; une villa de rêve, 4300 m² de luxe et de confort, sur un terrain de 130 ha, également hors ISF, au cœur de la ceinture verte, à 30 km au nord de Londres.)

En premier lieu, j’insiste, prendre du recul et garder l’empathie nécessaire. Interroger d’abord sa propre expérience. Pourquoi ai-je moi-même une mauvaise image de cette personne ? Ne suis-je pas guidé par des préjugés, des ressentiments, une jalousie inavouée ?

Jalousie inavouée, pensez-y toujours.

——–Merci Sophie pour votre grande mesure dans le jugement. Mais si, au final, et en prenant toutes les précautions que vous invoquez, le déjugement l’emporte, et que vous voulez protéger votre amie ou ami, Emmanuel nommons-le, ne vaudrait-il pas mieux lui dire la vérité ? « Chéri, cette relation te détruira. »

Si l’on ne vous demande pas officiellement votre avis, par exemple par une convocation électorale, le mieux est de rester sur la réserve. Vous continuerez à n’en penser pas moins. Mais il faut garder en tête que nous ne sommes pas dans l’intimité de cette relation de couple, et que par conséquent, nous ne savons pas tout. Et si cela marchait entre eux ?

Ceci, même si des médias malintentionnés s’acharnent à juger malhonnête et perverse une relation qu’ils pensent intéressée, injuste et antidémocratique. Sans oublier, c’est fort possible, que si le couple fonctionne, nous serions bien avancés. Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Dans tous les cas, ne pas se précipiter et y aller en douceur, reste le meilleur des conseils.

D’autres couples ont été injustement décriés. Leur amour dure toujours.


Une réflexion sur “Faut-il lui dire qu’il ou qu’elle ne devrait pas ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.