Copropriété. Peut-on se passer d’un concierge ?


(Journal L’Anti-Concierge – 5, place Saint-Michel – Paris 6° –— 25 Octobre 2017)

——Jean Casanova

——–Vous changez habituellement de concierge tous les 5 ans. Décès, cela arrive, démission ou révocation, pas encore, mais qui sait, cette périodicité quinquennale pourrait prochainement être remise en cause.

Dans cette éventualité qu’il convient toujours d’avoir en tête, vous serez alors confrontés au dilemme suivant : embaucher un nouveau concierge ou supprimer définitivement le poste de la fonction conciergerielle, j’allais dire présidentielle.

(La première mention de l’Office de concierge se retrouve au XIIe siècle sous la forme cumcerge, puis concierge. Au départ, il s’agissait d’officiers dont la fonction était de garder le palais. Le titre est resté longtemps prestigieux pour se dévaloriser par la suite allant jusqu’à désigner, à partir du XIXe siècle, de simples gardes champêtres. En France, aujourd’hui, la profession est régie par la Constitution qui définit l’ensemble des pouvoirs, les fonctions de garde, de surveillance et d’entretien de ces agents. Ainsi que leur mode de recrutement quinquennal à deux tours et leur rémunération.)

Nous voudrions, avant que soit prise votre décision définitive, vous aider à évaluer précisément vos attentes et vos exigences quant à l’épineuse question : l’entretien et la surveillance de votre copropriété, et l’utilité pour la chose, d’un président.

–——Énumérons les différents aspects entrant en ligne de compte, à vous d’en apprécier l’importance, dans votre future prise de décision.

En premier lieu, certains avancent que la présence d’un concierge est perçue aux alentours comme un élément de standing et valorise ainsi la copropriété. L’argument n’a qu’une portée relative. Dans d’autres copropriétés, comme en Espagne, au Royaume-Uni ou dans les pays scandinaves, un roi ou une reine font tout aussi bien l’affaire qu’un concierge. Et ceci, avec moins d’inconvénients, nous y reviendrons plus loin.

La sociologie peut rentrer en jeu. Pour certains locataires ou copropriétaires âgés, la présence d’un concierge est perçue comme rassurante. Il peut appeler le médecin ou les pompiers en cas de problème, rendre également de menus services comme aller chercher des médicaments à la pharmacie, sortir le chien, voire déclarer la guerre sans que l’on attende d’en décider en assemblée générale.

Le concierge est encore garant du bon entretien et de l’intégrité de la copropriété. Mais attention aux menus larcins qu’il pourrait commettre dans cette fonction : abandons industriels à des copropriétés étrangères ; concessions-privatisations de communs de la copropriété – caves, escaliers, ascenseurs, terrasses ou espaces verts – à des larrons du voisinage.

N’omettez pas non plus l’ajout à son confortable salaire de tous les avantages en nature afférents. Ils grèvent considérablement le budget de la copropriété. Tout d’abord le logement : un parc élyséen de plusieurs dizaines d’hectares Faubourg Saint-Honoré ; la copropriété devant en assumer les frais d’électricité et de chauffage, les factures d’eau et de téléphone, ainsi que la taxe d’habitation. N’oubliez pas le coût du shopping de son épouse. Comptez également, cela a été révélé, les frais de coiffeur et de maquillage dont nombre de concierges ont pris maintenant l’habitude.

Ajoutez encore les frais considérables, tous les cinq ans, de sa campagne de recrutement à deux tours ainsi que les conséquentes indemnités de son départ en retraite.

–——Sachez-le aussi, les concierges ont un statut protégé et sont très difficiles à licencier, même pour des délits commis dans l’exercice de la fonction et poursuivis en justice. Vous avez tous en mémoire le précédent célèbre du concierge Nicolas. À cet égard, il est regrettable que les nouvelles dispositions du nouveau Code du Travail n’aient pas fait progresser la possibilité du licenciement sec.

Un de nos correspondants à Paris nous relate le cas de copropriétaires alertés par des bruits de ruissellement dans les caves de la résidence. Qu’elles n’étaient pas leur surprise, plus encore, leur réprobation de voir que le concierge du lieu avait nuitamment, à l’occasion du vote du Budget, installé un système de vases communicants dans les sous-sols de la résidence.

Le Budget est un document récapitulatif des recettes et des dépenses prévisionnelles déterminées et chiffrées pour l’exercice comptable de l’année à venir. Son élaboration est obligatoire, dès l’automne, dans chaque copropriété.

Démasqué par un propriétaire inquiet de ces bruits liquidiens persistants et inspectant les caves à l’improviste, sommé de rendre des comptes à l’assemblée générale, le concierge n’avait pu être licencié. L’affaire portée devant les médias et la justice, les juges inclinaient pour la clémence, une minorité de copropriétaires satisfaits ayant témoigné en sa faveur.

–——Pour notre part, à l’occasion de l’échéance du contrat-bail en cours, ou même plutôt si c’est possible, délit majeur et révocation, nous vous conseillons de vous dispenser à l’avenir du recrutement de ce type de professionnel.

Nous en sommes persuadés, nombre des fonctions qu’il prétend remplir dans la copropriété pourraient être aisément assurées selon d’autres modalités. Leur définition supposerait bien sûr un réaménagement de la Constitution, ce règlement intérieur des copropriétés.


Une réflexion sur “Copropriété. Peut-on se passer d’un concierge ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s